Ton Koopman

Ton Koopman constitue depuis une trentaine d’années un point de repère majeur dans l’actualité musicale baroque internationale. Après avoir achevé ses études d’orgue, de clavecin et de musicologie à Amsterdam – brillant cursus couronné d’un double Prix d’Excellence – il se fait remarquer par son esprit frondeur et novateur, sa virtuosité et son génie d’improvisateur. La passion pour la musique baroque le conduit à créer en 1969, à l’âge de 25 ans, son premier orchestre baroque, Musica Antiqua Amsterdam. En 1979, il fonde l’Amsterdam Baroque Orchestra, puis l’Amsterdam Baroque Choir en 1992.

ton-koopmanTon Koopman attache une place centrale à la recherche philologique et aux instruments d’époque. Il base l’essentiel de son travail sur l’authenticité de l’interprétation.

Entre 1994 et 2004, Ton Koopman se consacre à un projet unique dans son genre : l’exécution et l’enregistrement de l’intégrale des cantates de Bach, reconstituant parfois les parties manquantes de certaines cantates. Un travail immense, qui lui a valu de nombreux prix – le Deutsche Schallplattenpreis Echo Klassik 1997, le prix Hector Berlioz – et d’être nominé aux Grammy Awards (USA) et aux Gramophone Awards (UK).

En 2005, Ton Koopman entreprend l’enregistrement de l’intégrale des œuvres de Dietrich Buxtehude, compositeur qui a grandement inspiré et influencé le jeune Bach. Ce projet, qui compte une trentaine d’enregistrements, s’est achevé en 2010. Depuis quelques années, il est également chargé par Breitkopf & Härtel de l’édition de l’intégrale des concertos pour orgue de Haendel.

En 45 ans de carrière, Ton Koopman a joué dans les plus importantes salles de concert du monde et dans les festivals les plus prestigieux. Il a joué sur les orgues les plus remarquables, les plus chargés d’histoire, à travers tout le continent européen.

Par ailleurs, Ton Koopman est chef invité par les plus grands orchestres d’Europe, des Etats-Unis et du Japon : le Boston Symphony Orchestra, le Saint Luke Chamber Orchestra (Carnegie Hall, NY), l’Orchestre Symphonique de Radio Francfort, l’Orchestre Ciudad de Granada, le Mito Chamber Orchestra Japan, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, entre autres, ainsi que l’Orchestre de Chambre de Lausanne, dont il a été nommé chef invité permanent. Il a été nommé Artiste en résidence du Cleveland Orchestra pour trois ans à partir de 2011.

Tour à tour soliste, accompagnateur ou chef, il existe de très nombreux enregistrements de sa prodigieuse activité. En 2003, il crée son propre label, Antoine Marchand. Il a publié de nombreux essais critiques, et récemment a réalisé l’édition du Messie de Haendel et du Das Jüngeste Gericht de Buxtehude pour Carus. En 1986, il est nommé par le Ministère de la Culture français Officier dans l’ordre des Arts et des Lettres ; en 2000, il est nommé Docteur Honoris Causa de l’Université d’Utrecht, en l’honneur de ses recherches scientifiques sur l’ensemble de l’œuvre de Bach ; en 2003, il reçoit les insignes de l’Ordre de Chevalerie du Lion Néerlandaise, une décoration royale pour l’ensemble de son travail et de son œuvre. En 2006, il reçoit la prestigieuse médaille Bach de la ville de Leipzig. Ton Koopman a obtenu le prestigieux BBC Award 2008 pour l’enregistrement de l’intégrale des cantates de Bach.

Ton Koopman est professeur de musicologie à l’Université de Leiden, professeur de clavecin au Conservatoire royal de La Haye, et membre honoraire de la Royal Academy of Music de Londres.

Francophile passionné et amoureux des vieilles pierres, Ton Koopman co-fonde en 2002 le festival Itinéraire Baroque en Périgord Vert dont il est le directeur artistique. En septembre 2008, il fut l’invité pendant deux semaines de Domaine Privé à la Cité de la Musique à Paris.

http://www.tonkoopman.nl/